eLabBlog

Logiciels de biotechnologie : Construire ou ne pas construire, telle est la question...

Par Zareh Zurabyan 9 minutes de lecture 18 Avr 2024

Constructions internes ou utilisation de logiciels déjà disponibles et voie vers la durabilité numérique 

Lorsque vous vous demandez si vous devez développer un logiciel en interne ou acheter une solution prête à l'emploi pour vos applications biotechnologiques (y compris les opérations de laboratoire, l'analyse des données ou l'analyse des plates-formes protéiques), il est important d'examiner l'historique des tendances. 

Brève histoire des logiciels en tant que service (SaaS) dans les sciences de la vie

Développement initial (ère pré-Internet - avant les années 1990) : Avant l'adoption généralisée de l'internet dans les années 1990, les laboratoires pharmaceutiques et des sciences de la vie développaient principalement leurs propres solutions logicielles internes pour répondre à des besoins de recherche spécifiques. Les logiciels sur mesure étaient la norme, adaptés aux exigences uniques de chaque laboratoire. Les délais de développement étaient longs et les coûts élevés en raison de la nécessité d'une expertise et d'une infrastructure spécialisées.

Prolifération des logiciels commerciaux (années 1990 - 2000) : Avec les progrès de la technologie informatique et la disponibilité des logiciels commerciaux, de nombreux laboratoires pharmaceutiques et des sciences de la vie ont commencé à adopter des solutions logicielles commerciales sur étagère (COTS) dans les années 1990 et 2000. Ces solutions offraient des caractéristiques, des fonctionnalités et des flux de travail standardisés, ce qui réduisait la nécessité de déployer des efforts considérables de développement en interne et constituait une alternative rentable aux logiciels personnalisés.

Émergence des modèles SaaS (début du 21e siècle - années 2000) : Le début du 21e siècle a vu l'essor des Logiciel en tant que service (SaaS) coïncidant avec la croissance de l'internet et de l'informatique en nuage. Dans les années 2000, les laboratoires ont commencé à passer de logiciels sur site à des solutions SaaS basées sur le cloud computing, afin de rationaliser les flux de recherche, de réduire les frais informatiques et d'accéder à des fonctions et à une expertise spécialisées. Les offres SaaS présentaient des avantages tels que le déploiement rapide, l'évolutivité et les modèles de tarification par abonnement.

Adoption de solutions SaaS pour la biotechnologie (années récentes - à partir de 2010) : Ces dernières années, la tendance est de plus en plus à l'adoption de solutions SaaS spécialisées dans le domaine de la biotechnologie et adaptées aux besoins uniques des industries pharmaceutiques et des sciences de la vie. Les laboratoires reconnaissent de plus en plus les avantages des solutions SaaS biotechnologiques prêtes à l'emploi, tels que la réduction des coûts, le déploiement rapide, les mises à jour continues et la compatibilité avec les systèmes existants. Cette tendance s'est accélérée depuis les années 2010, avec une adoption généralisée dans l'ensemble du secteur.

5 avantages de l'abonnement au SaaS plutôt que de la création d'un logiciel interne

#1) Économies de temps et d'argent : Les solutions SaaS biotechnologiques prêtes à l'emploi éliminent la nécessité d'efforts de développement importants et les coûts associés, tels que l'embauche de développeurs spécialisés, la mise en place de l'infrastructure et la maintenance continue. En s'appuyant sur des solutions préétablies, les organisations peuvent réduire considérablement l'investissement initial et le délai de mise sur le marché, ce qui leur permet d'allouer les ressources plus efficacement et de se concentrer sur les activités de recherche essentielles.

#2) Accès à une expertise et à des fonctionnalités spécialisées : Les plateformes SaaS biotechnologiques prêtes à l'emploi sont souvent développées par des fournisseurs spécialisés ayant une expertise dans le domaine des sciences de la vie et de la biotechnologie. Ces solutions offrent généralement des caractéristiques, des fonctionnalités et des flux de travail avancés adaptés à des besoins de recherche spécifiques, donnant accès à des technologies et à des méthodologies de pointe qu'il peut être difficile de reproduire en interne. En faisant appel à une expertise spécialisée, les organisations peuvent bénéficier des meilleures pratiques, des normes industrielles et des innovations de pointe sans avoir à déployer d'importants efforts de développement en interne.

#3) Déploiement rapide et évolutivité : Les solutions SaaS pour la biotechnologie sont conçues pour un déploiement et une évolutivité rapides, ce qui permet aux organisations de mettre en œuvre et d'adapter rapidement leurs flux de recherche en fonction des besoins. Ces plateformes offrent généralement une infrastructure basée sur le cloud, un provisionnement automatisé et des modèles de tarification flexibles, permettant une évolutivité transparente pour s'adapter aux volumes de données croissants, aux projets de recherche et aux exigences des utilisateurs. En tirant parti des solutions SaaS, les organisations peuvent répondre plus efficacement à l'évolution des besoins de recherche et des demandes du marché, ce qui leur assure agilité et compétitivité dans le paysage dynamique de la biotechnologie.

#4) Mises à jour et maintenance continues : Les solutions SaaS pour la biotechnologie disponibles sur étagère sont continuellement mises à jour et entretenues par le fournisseur, ce qui garantit l'accès aux dernières fonctionnalités, aux correctifs de sécurité et aux optimisations de performance. En confiant la maintenance et les mises à jour des logiciels au fournisseur, les organisations peuvent minimiser la charge des équipes informatiques internes et éviter les perturbations des flux de recherche causées par des versions logicielles obsolètes ou non prises en charge. Les mises à jour continues permettent également aux organismes de rester à la pointe des exigences réglementaires, des tendances du secteur et des technologies émergentes, garantissant ainsi la pertinence et la durabilité à long terme de leur infrastructure de recherche.

#5) Compatibilité et intégration : Les solutions SaaS biotechnologiques prêtes à l'emploi sont conçues pour être compatibles avec les outils de recherche, les équipements de laboratoire et les systèmes de gestion des données existants, ce qui facilite l'intégration et l'interopérabilité. Ces plateformes offrent souvent des formats de données, des API et des capacités d'intégration standardisés, ce qui permet aux organisations de consolider et de rationaliser leurs flux de travail de recherche à travers de multiples applications et plateformes. En s'appuyant sur des solutions SaaS compatibles, les organismes peuvent maximiser la valeur de leurs investissements existants, améliorer l'accessibilité des données et la collaboration, ainsi que la productivité et l'efficacité globales de la recherche.

Nouvelle tendance : Les logiciels en marque blanche dans les grandes entreprises pharmaceutiques

La tendance des grandes entreprises pharmaceutiques à acheter des logiciels en marque blanche et à les utiliser en interne reflète un changement stratégique visant à maintenir le contrôle sur les données et les processus propriétaires tout en tirant parti de solutions technologiques externes. Plutôt que de faire appel à des fournisseurs tiers pour le développement de logiciels et la gestion des données, les grandes entreprises pharmaceutiques personnalisent et déploient des solutions logicielles en marque blanche en interne, ce qui leur permet de protéger les données sensibles, de rationaliser les opérations et de conserver un avantage concurrentiel. 

Exemples de logiciels en marque blanche

Systèmes de gestion de l'information de laboratoire (LIMS) personnalisés : Les grandes sociétés pharmaceutiques peuvent acheter Logiciel LIMS en marque blanche et l'adapter à leurs flux de travail spécifiques et à leurs besoins en matière de gestion des données. En déployant un LIMS personnalisé en interne, ils peuvent gérer et suivre en toute sécurité les données expérimentales, les échantillons et les flux de travail sans dépendre de fournisseurs externes.

Plates-formes internes de gestion des essais cliniques : Plutôt que de confier la gestion des essais cliniques à des fournisseurs tiers, les grandes entreprises pharmaceutiques investissent dans des plateformes de gestion des essais cliniques en marque blanche qui peuvent être personnalisées pour répondre à leurs besoins spécifiques. Cela leur permet de contrôler les données des essais, les dossiers des patients et la conformité réglementaire tout en rationalisant le processus d'essai clinique.

Plateformes d'analyse de données propriétaires : Les grandes entreprises pharmaceutiques ont souvent besoin de capacités d'analyse de données avancées pour analyser des ensembles de données biologiques à grande échelle, identifier des cibles médicamenteuses potentielles et optimiser les stratégies de recherche. En achetant des plateformes d'analyse de données en marque blanche et en les personnalisant en interne, elles peuvent tirer parti d'outils d'analyse puissants tout en protégeant leurs données propriétaires et leur propriété intellectuelle.

Outils de collaboration et de communication internes : Pour faciliter la collaboration et la communication entre les équipes de recherche, les grandes entreprises pharmaceutiques peuvent adopter des plateformes de collaboration, des outils de gestion de projet et des logiciels de communication en marque blanche. Ces solutions internes permettent une collaboration sécurisée, le partage de documents et une communication en temps réel tout en garantissant la confidentialité des données.

Conformité réglementaire et systèmes de gestion de la qualité : Les grandes entreprises pharmaceutiques doivent se conformer à des exigences réglementaires strictes et à des normes de qualité élevées. normes de qualité tout au long du développement des médicaments. En déployant en interne des systèmes de gestion de la qualité et de la conformité réglementaire en marque blanche, ils peuvent garantir le respect des directives réglementaires, suivre les mesures de qualité et gérer les pistes d'audit sans exposer des données sensibles à des fournisseurs tiers.

La tendance des grandes entreprises pharmaceutiques à acheter des logiciels en marque blanche et à les utiliser en interne souligne l'importance de la confidentialité des données, sécuritéLes grandes entreprises pharmaceutiques peuvent exploiter les avantages de la technologie externe tout en protégeant les données exclusives et en respectant les normes réglementaires. En personnalisant et en déployant des solutions logicielles internes, les grandes entreprises pharmaceutiques peuvent exploiter les avantages de la technologie externe tout en protégeant les données propriétaires et en respectant les normes réglementaires.

Les trois piliers de la durabilité numérique : Développer, Intégrer et Soutenir !

Pour assurer la durabilité (c'est-à-dire le maintien d'une performance optimale à long terme) lors de la mise en œuvre d'outils numériques, en particulier lors de l'achat de solutions SaaS, les entreprises de biotechnologie devraient se concentrer sur les points suivants :

Évolutivité : Choisissez des solutions SaaS qui offrent une certaine évolutivité pour s'adapter à la croissance de l'entreprise et à l'évolution de ses besoins. Privilégiez les plateformes qui peuvent faire évoluer de manière transparente les ressources, telles que le stockage, la puissance de calcul et les licences d'utilisation, au fur et à mesure que l'entreprise étend ses activités, augmente ses volumes de données ou introduit de nouveaux produits et services. Évaluer régulièrement les besoins d'évolutivité et adapter les plans d'abonnement ou les configurations pour soutenir la croissance et l'innovation en cours.

Intégration et personnalisation : Sélectionnez des solutions SaaS qui offrent de solides capacités d'intégration et des options de personnalisation pour s'aligner sur les systèmes existants, les flux de travail et les exigences uniques de l'entreprise. S'assurer que les plateformes choisies prennent en charge des API ouvertes, des normes d'interopérabilité des données et des paramètres de configuration flexibles, permettant une intégration transparente avec les bases de données internes, les équipements de laboratoire et les applications tierces. Collaborer étroitement avec le fournisseur de SaaS pour adapter la solution aux besoins spécifiques, aux flux de travail et aux objectifs commerciaux de l'entreprise, en tirant parti des fonctions de personnalisation, des outils d'automatisation des flux de travail et des services professionnels, le cas échéant.

Maintenance et soutien : Privilégiez les solutions SaaS qui offrent une maintenance, une assistance et des mises à jour fiables afin de garantir des performances, une sécurité et une conformité constantes. Choisissez des fournisseurs qui ont fait leurs preuves en matière de mises à jour, de correctifs et d'améliorations des logiciels, ainsi que de services de soutien à la clientèle et d'assistance technique. Établir des accords de niveau de service (SLA) clairs et des canaux de communication avec le fournisseur pour aborder les problèmes, résoudre les défis techniques et fournir une formation et une assistance aux utilisateurs finaux. Examiner et optimiser régulièrement les configurations logicielles, contrôler les mesures de performance et organiser des sessions de retour d'information pour les utilisateurs afin d'identifier les domaines d'amélioration et d'assurer la viabilité à long terme des outils numériques.

En mettant en œuvre ces stratégies, une entreprise de biotechnologie peut développer ses opérations, intégrer et personnaliser les outils numériques pour répondre à ses besoins spécifiques et assurer une maintenance et un soutien continus pour une transformation numérique durable. Cette approche permet à l'entreprise de tirer parti des avantages des solutions SaaS tout en maximisant l'efficacité, l'innovation et la compétitivité dans l'industrie biotechnologique, qui évolue rapidement.

Le grand mais ! 

Si votre entreprise a un flux de travail unique ou a besoin d'une plateforme ou d'une solution qui ne peut pas être satisfaite par les options SaaS prêtes à l'emploi et qu'elle décide de créer un logiciel en interne, l'intégration de ce dernier dans les flux de travail SaaS existants représente un défi unique. Toutefois, plusieurs mesures peuvent être prises par l'entreprise pour garantir une intégration réussie :

#1) Identifier les points d'intégration : Analyser les fonctionnalités du logiciel interne et déterminer les points d'intersection avec les flux de travail SaaS existants. Identifier les points d'intégration où l'échange de données ou l'interaction entre le logiciel interne et les plateformes SaaS est nécessaire.

#2) Normaliser les formats de données et les protocoles : Établir des formats de données, des protocoles et des API normalisés pour l'échange de données entre le logiciel interne et les plateformes SaaS. Assurer la compatibilité avec les normes de données communes et les formats spécifiques à l'industrie pour faciliter l'intégration et l'interopérabilité.

#3) Mettre en œuvre des outils d'intégration ou de middleware : Utiliser des logiciels intermédiaires ou des outils d'intégration pour faciliter la communication et l'échange de données entre les logiciels internes et les plateformes SaaS. Mettre en œuvre des API, des services web ou des solutions middleware qui peuvent traduire les données entre différents systèmes, synchroniser les données en temps réel et orchestrer les flux de travail entre plusieurs plateformes.

#4) Personnaliser les plateformes SaaS : Travailler avec les fournisseurs de SaaS pour personnaliser leurs plateformes ou leurs API afin de répondre aux exigences particulières du logiciel interne. Collaborer étroitement avec les fournisseurs pour développer des intégrations, des plugins ou des extensions personnalisés qui permettent une interopérabilité transparente avec la solution interne tout en tirant parti de l'évolutivité, de la fiabilité et des fonctionnalités des plateformes SaaS.

#5) Développer des connecteurs ou des plugins personnalisés : Créer des connecteurs, des plugins ou des adaptateurs personnalisés pour faciliter l'intégration entre le logiciel interne et les plateformes SaaS. Développer des scripts personnalisés, des API ou des composants middleware qui comblent le fossé entre les différents systèmes, permettant aux données de circuler de manière bidirectionnelle et aux flux de travail d'être synchronisés de manière efficace.

#6) Mettre en œuvre des mesures de gouvernance et de sécurité des données : Établir des politiques de gouvernance des données, des contrôles d'accès et des mesures de sécurité pour protéger les informations sensibles et garantir la conformité aux exigences réglementaires. Mettre en œuvre des mécanismes de cryptage, d'authentification et d'autorisation pour sécuriser la transmission des données et l'accès entre le logiciel interne et les plateformes SaaS.

#7) Tester et valider l'intégration : Procéder à des essais approfondis et à la validation de l'intégration entre le logiciel interne et les plateformes SaaS afin de garantir la fiabilité, la précision et les performances. Tester les flux d'échange de données, les mécanismes de traitement des erreurs et les interactions entre les systèmes dans le cadre de différents scénarios afin d'identifier et de résoudre les problèmes ou les divergences.

#8) Fournir une formation et un soutien : Offrir une formation et une assistance aux utilisateurs finaux afin de les familiariser avec les flux de travail intégrés et les interfaces logicielles. Fournir de la documentation, des tutoriels et des guides d'utilisation pour aider les utilisateurs à naviguer efficacement dans l'environnement intégré et à maximiser leur productivité.

Conclusion

En suivant ces étapes, les entreprises du secteur des sciences de la vie peuvent intégrer efficacement leurs logiciels internes aux flux de travail SaaS existants, ce qui permet un échange de données, une collaboration et une orchestration des flux de travail transparents dans l'ensemble de l'organisation. Cette approche permet à l'entreprise de tirer parti des avantages des solutions internes et SaaS tout en optimisant l'efficacité, l'innovation et la compétitivité de ses opérations.

Cependant, si vous commencez votre parcours numérique, il y a de nombreux avantages à choisir un SaaS plutôt que de créer une plateforme interne. 

Découvrez le programme eLabNext pour les développeurs !

Découvrez eLabNext et comment nous pouvons adapter notre plateforme SaaS à vos besoins.

Recommandé Pour vous

4 min lire 20 Juin 2024
Par Zareh Zurabyan

5 Défis opérationnels pour les biobanques

Découvrez les défis opérationnels auxquels sont confrontées les biobanques, qu'il s'agisse de gérer la quantité d'échantillons, d'assurer la sécurité des données ou de se préparer aux catastrophes.

Lire la suite
8 minutes de lecture 18 Juin 2024
Par eLabNext

Garantir la sécurité des données de laboratoire : Meilleures pratiques et technologies émergentes

Améliorez la sécurité des données de votre laboratoire grâce à notre guide des meilleures pratiques. Protégez les données sensibles, limitez les risques et découvrez les dernières solutions de gestion des données de laboratoire.

Lire la suite
4 min lire 13 Juin 2024
Par Simon Delagrave, PhD

Réussir dans la R&D biopharmaceutique : flux d'informations et planification anticipée

Découvrez comment une communication précise et des données formatées permettent de gagner du temps, de stimuler la productivité et d'aligner les parties prenantes, des investisseurs aux autorités réglementaires.

Lire la suite

Commencez votre voyage vers un un laboratoire
tout digital aujourd'hui!

Planifiez une démonstration personnelle pour bénéficier des conseils d'un expert et d'une évaluation gratuite du flux de travail du laboratoire.

fr_FRFR